Les conventions fitness

Avez-vous déjà entendu parler des conventions fitness ? Si vous n’êtes absolument pas adeptes des cours collectifs et du fitness en général, il y a relativement peu de chances que ce soit le cas. Les conventions sont généralement réservées à un public aguerri, qui dispose des bonnes connaissances dans son réseau Facebook (sinon pas moyen de connaître les dates et lieux des événements).

Ce week-end, j’ai pu participer à une convention « Freestyle », centrée sur le step et le LIA. Ces conventions donnent l’occasion de pratiquer ses cours préférés pendant une journée entière, donnés par des profs, ou presenters, internationaux (Tunisie, Italie…). Ce genre d’événement peut s’étaler sur tout un week-end, voire une semaine entière pour les plus gros événements. En France ou à l’étranger. Il en existe de toutes sortes. Si personnellement je suis adepte du freestyle, vous pourrez également en trouver en ce qui concerne la zumba, le yoga…

Pourquoi je ne les conseille pas aux débutants ? Déjà parce qu’il faut une certaine endurance physique pour pratiquer du sport de façon intense pendant plusieurs heures d’affilées. Ensuite parce que le niveau du cours en lui-même est très souvent confirmé. Les cours de zumba sont toujours accessibles, parce que leur principe est de permettre à tout le monde de pratiquer. En revanche un cours de step confirmé sera vraiment très différent d’un cours débutant.

Cela étant dit, si vous pratiquez depuis quelques temps maintenant et que vous souhaitez progresser et passer un bon moment, alors lancez-vous !

La convention fresstyle est un événement particulier, durant lequel le presenter fait son « show » tout en vous enseignant sa chorégraphie. On y va pour vivre une expérience unique, dans laquelle on se met au défi de réaliser les mêmes pas que les professionnels. Et quand on arrive à les anticiper, alors on se sent un peu comme le maitre du monde. Pour peu qu’on ait un peu de style, on devient le roi / la reine du freestyle l’espace d’un instant.

Je me souviens de ma toute première participation. J’avais commencé le cours, assez satisfaite de parvenir à suivre les pas malgré un rythme soutenu. Le presenter communiquait par signes. J’étais à l’autre bout de la salle, pour être cachée derrière tout le monde, je n’y voyais ni ne comprenais pas grand chose à ces indications. A un moment, il a fait plusieurs signes de la main. Je me suis dit « t’inquiète, ça passe ». Et là ce fut le drame… La chorée commençait de la même façon, puis sur un pas, d’un seul coup, tout le monde s’est retrouvé face à moi, en train de faire les mêmes mouvements mais dos à l’estrade. J’étais là, debout, face à eux, ressentant tout l’embarra de l’univers. Alors j’ai marché tel un crabe pour me diriger discrètement vers le coin de la salle où j’avais entreposé mes affaires. J’avais essayé le cours suivant, mais sans arriver au bout non plus…

Et j’y repense fréquemment encore aujourd’hui. Une de mes élèves et amies a participé à sa première convention ce week-end. Je l’ai vue monter en pression tout au long du premier cours. Contrairement à la gêne et au malaise que j’avais pu ressentir à l’époque, sa frustration à elle s’est exprimée par de la colère. Et malgré tout je lui ai conseillé de ne pas lacher, de ne pas laisser tomber. Parce que je sais tout le plaisir que l’on y prend quand on a réussi à passer le cap, quand on commence à avoir le niveau nécessaire.

Si vous souhaitez vous aussi vous lancer, mais ne savez pas comment vous y prendre, n’hésitez pas à me contacter, je vous renseignerai avec plaisir. Et si vous voulez allier plage, soleil et freestyle, n’oubliez pas la convention d’Ibiza Fitness Beach qui aura lieu le 30 juin, au cap d’Agde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.